Des thèmes intéressants. Des dossiers qui polarisent. Des opinions qui comptent: …. et plus encore chaque mois.

Abonnez-vous dès maintenant pour ne plus rien manquer !
  • Dieses Feld dient zur Validierung und sollte nicht verändert werden.

A lire dans notre newsletter

29 Novembre 2019

La politique patronale a l’oreille d’un certain public

Qu’il s’agisse de la prestation transitoire pour chômeurs âgés ou du compromis des partenaires sociaux sur la réforme de la LPP, l’écho médiatique qui en a été donné ces dernières semaines montre que l’expertise et la vision politique de l’Union patronale suisse répondent à un besoin. Les employeurs sont actuellement actifs sur divers autres dossiers politiques afin de les maintenir sur un cap favorable aux entreprises. C’est d’autant plus important qu’un nouveau parlement plus vert et plus féminin va commencer ses travaux la semaine prochaine. Notre dernière Newsletter vous parle de tout cela, entre autres.

Le Conseil fédéral veut une allocation d’adoption
La CSSS-E d’accord de conditionner le droit aux prestations transitoires
«Les rentes et l’âge de la retraite doivent être flexibles»
Le Conseil fédéral s’accroche à un taux minimal LPP trop élevé
Former des apprentis est payant
Obligation d’annoncer les postes vacants: bilan intermédiaire favorable, avec toutefois des améliorations possibles
Résumé à mi parcours des négociations salariales d’automne: «Utiliser la marge disponible»
«QUI NOUS SOMMES»: PORTRAIT DE MARCO TADDEI

30 Octobre 2019

Les employeurs adressent un manifeste au nouveau Parlement

L’Assemblée fédérale a un nouveau visage –  principalement vert et féminin. L’Union patronale suisse (UPS) a saisi cette occasion pour, au lendemain des élections, non seulement célébrer son implantation en Suisse romande, mais aussi présenter un programme en dix points au Parlement nouvellement élu. Les nouvelles Chambres doivent maintenant faire la preuve de leur capacité de réforme, en particulier dans les domaines du marché du travail et de la politique sociale. La présente Newsletter vous en apprendra plus.

Deux régions linguistiques – une politique patronale
Oui au CTT – non à l’augmentation des salaires minimums dans l’économie domestique
Des règles plus strictes contre la fraude aux assurances sociales entrent en vigueur
Pour des PME performantes à l’ère du numérique
Soutenir les chômeurs âgés en évitant les abus
«Qui nous sommes»: portrait de Simon Wey

27 Septembre 2019

Profilage et priorités

Une session sous la coupole qui se tient juste avant des élections fédérales se caractérise toujours par une certaine atonie. Il y a très peu de mouvement sur le fond des dossiers, mais tous les parlementaires veulent attirer l’attention sur eux. Peu apprécié en début de législature, le projet de congé de paternité est devenu par la suite un sujet de société apparemment populaire et beaucoup de députés ont cherché à se profiler sur ce thème. Notre newsletter vous signale d’autres décisions intéressant les employeurs.

Poses diverses autour du congé de paternité
Choisir entre le souhaitable et le faisable
Coûts de la santé: ne pas surcharger les entreprises et la population
Développement continu de l’AI: aucune contribution à l’assainissement en vue
Une décision abrupte du Conseil des Etats bloque le progrès
Oui à la voie bilatérale – non à l’initiative de limitation

5 Septembre 2019

Apprendre – et économiser – tout au long de la vie

Rester 40 ans au même poste, voilà qui ne se voit pratiquement plus dans le monde moderne du travail. Pour les salariés comme pour les employeurs, l’apprentissage tout au long de la vie prend de plus en plus d’importance. En collaboration avec digitalswitzerland, l’Union patronale suisse participe à la campagne nationale #LifelongLearning. Pour le reste, l’UPS reste également très mobilisée par le thème de la prévoyance vieillesse. Sur le premier et le deuxième pilier, les choses ont bougé en août – pas toujours dans le bon sens, cependant. Notre dernière newsletter vous en dit davantage.

Plus de 125 employeurs suisses se déclarent en faveur de la formation permanente
Le Parlement doit s’atteler sans délai à la réforme de l’AVS
Déviation de la commission LPP
Il faut revoir le concept du taux d’intérêt minimal LPP
«Qui nous sommes»: portrait de Nicole Meier
«L’initiative de résiliation: un poison pour le marché suisse du travail»
La situation économique ne laisse guère de place aux négociations salariales
Sous-emploi des femmes, que faire?

10 Juillet 2019

Solidarité des partenaires sociaux au sujet de la LPP

Un train spécial s’est rendu au Tessin, où pour la première fois, l’Union patronale suisse a organisé la JOURNÉE DES EMPLOYEURS. Une autre première a été le compromis des partenaires sociaux concernant la prévoyance professionnelle. En vertu de ce compromis, le taux de conversion minimal formateur de rente sera abaissé, par contre le niveau actuel des prestations sera maintenu avec des mesures de compensation.

L’UPS au Tessin
«L’OIT a su s’adapter à maintes reprises à l’évolution du monde du travail»
Conférence internationale du travail: une ode au tripartisme
Dans la réforme de l’AVS, le Gouvernement prend de nouveau une mauvaise orientation
Le Conseil fédéral appuie le compromis des partenaires sociaux
Compromis des partenaires sociaux apporte une modernisation de la prévoyance professionnelle et garantit les prestations
La préférence nationale aussi pour les personnes à l’AI en quête d’emploi
Une immigration ajustée aux besoins facilite la mutation structurelle de l’économie suisse
Nouveau projet de désenchenvêtrement des tâches dans le système des PC