Positions

Des assouplissements en faveur des télétravailleurs

Covid-19 et télétravail font bon ménage. Selon une enquête réalisée par Deloitte, près de la moitié des actifs suisses ont fait l’expérience du travail à distance pendant la période de confinement. Une expérience concluante, puisque d’après la même étude, la majorité d’entre eux souhaiterait continuer de travailler depuis la maison, même la crise passée. Suite

Les employeurs militent pour une meilleure compatibilité entre la famille et le travail

6 mars 2020 Positions Nouvelles

Les mères sont beaucoup moins actives sur le marché du travail que les pères en général, à cause de l’insuffisance de structures favorisant la conciliation vie de famille - vie professionnelle. L'Union patronale suisse réclame donc des améliorations dans ce domaine, en s’adressant pour cela non seulement à l'État, mais aux employeurs et aux familles. Suite

Compromis des partenaires sociaux apporte une modernisation de la prévoyance professionnelle et garantit les prestations

Les trois organisations faîtières nationales syndicales et patronales soumettent aujourd’hui au conseiller fédéral Alain Berset leur proposition pour moderniser la prévoyance professionnelle (LPP). Malgré la baisse du taux de conversion minimal le niveau actuel des prestations peut être globalement maintenu. Grâce à des mesures portant sur les cotisations et d’autres sur les prestations, les salarié-e-s à temps partiel et les personnes à revenus plus faibles – en particulier les femmes – percevront à l’avenir même des rentes supérieures. Ceci est possible grâce à un mix de seulement encore deux taux de bonifications vieillesse, d’une déduction de coordination plus basse et d’un supplément de rente financé de manière solidaire, qui maintient en même temps le niveau actuel des rentes pour la génération transitoire. Suite

Malgré l’injection financière de la RFFA, les rentes AVS sont en danger

Même après l'acceptation du projet Fiscalité-AVS, la réforme des retraites ne souffre aucun retard. Pour permettre à l'AVS d'affronter la gigantesque explosion des coûts promise par le départ imminent à la retraite des baby-boomers, il faut sans délai alléger l'AVS par des mesures structurelles. Les employeurs comptent à cet effet sur une combinaison équilibrée de recettes supplémentaires et d'économies. Suite