«Il faut l’accord des partenaires sociaux sur les mesures d’accompagnement»

Faut-il revoir les mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes avec l’UE, comme le suggère le conseiller fédéral Ignazio Cassis? Marco Taddei en discute avec Aldo Ferrari du syndicat Unia à la radio RTS: «Il faut avant tout l’accord des partenaires sociaux», dit-il. Du point de vue des employeurs également, les mesures d’accompagnement ont fait leurs preuves et sont un instrument nécessaire pour lutter contre la sous-enchère salariale. «Mais il n’y a aucune raison de les renforcer.»

L’émission «Forum» à la radio RTS avec Marco Taddei et Aldo Ferrari, vice-président du syndicat Unia, au sujet des mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes avec l’UE: