Les prix en Suisse en légère augmentation

6 janvier 2011 Nouvelles

Avec 0,7%, le renchérissement annuel moyen enregistré dans notre pays en 2010 est resté modeste. Par ailleurs, après un cycle de 5 ans, l’indice national des prix à la consommation est  calculé désormais sur une nouvelle base. Dès janvier 2011, il se référera au niveau de décembre 2010, comme l’annonce l’Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2010, le niveau des prix en Suisse a de nouveau légèrement augmenté, soit en moyenne de 0,7%. En 2009, il avait pour la première fois depuis 1959 reculé sur l’ensemble de l’année, soit de 0,5%. En 2008, le renchérissement annuel atteignait encore 2,4%. En rythme annuel, les biens du pays ont renchéri de 0,6%. Malgré la force du franc, les prix des marchandises importées ont aussi augmenté (+0,9%).

Compteur remis à zéro
L’OFS impute la stabilité du renchérissement de décembre par rapport au mois précédent à la résultante de mouvements opposés. Ont surtout renchéri les coûts des transports (+1%), en raison de la hausse des prix des transports publics, mais aussi d’une légère augmentation des prix de l’essence et du diesel.

L’indice national des prix à la consommation permet à l’OFS de mesurer les mouvements de hausse ou de baisse des prix en Suisse. Le niveau des prix est exprimé en points. La série de l’indice est régulièrement mise à jour afin d’offrir une base de comparaison rapprochée.

Améliorations techniques
Le compteur est « remis à zéro » une nouvelle fois en ce début de 2011. L’opération apporte surtout des améliorations techniques, mais ne change rien au calcul du renchérissement. Une révision de l’indice national est toutefois en cours. Elle touchera surtout l’indice des loyers. Les statisticiens de la Confédération procéderont en outre à une adaptation (actualisation et périodicité des relevés) du panier-type, qui sert de base à l’indice national des prix.

Jusqu’à la fin de l’année 2010, l’indice national des prix à la consommation a toujours été calculé sur la base 100 de décembre 2005. Le renchérissement de décembre 2010 est resté stable par rapport au mois précédent, se situant à 104,2 points. Le niveau des prix est ainsi passé en cinq ans de 100 à 104,2 points; sur cette période, le  taux de renchérissement a donc atteint 4,2%.