Prévoyance vieillesse 2020: le Parlement esquive ses responsabilités

16 mars 2017,  Communiqués de presse

Le Parlement s'est prononcé d'extrême justesse pour la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. Sera soumis au verdict des urnes un projet qui rate très largement l'objectif originel de la réforme: assurer durablement la solidité financière de l'AVS. Sans frein aux dépenses, l'AVS courra à la ruine en quelques années.

Le Parlement a approuvé la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 par un résultat historiquement serré. Une infime majorité du Parlement va donc soumettre le résultat des délibérations du monde politique à l’appréciation du peuple. L’économie précisera ensuite sa position. Il est peu probable qu’elle soutiendra une réforme qui prévoit d’augmenter de 70 francs la rente AVS des nouveaux rentiers sans introduire simultanément le frein aux dépenses de l’AVS. Avec cette option bancale, le Parlement a complètement laissé de côté le but initial du Conseil fédéral, qui était de garantir durablement la sécurité financière de l’AVS.

Développer les prestations de l’AVS de manière indifférenciée au profit des riches aussi bien que des pauvres, sans même le filet de sécurité d’un frein aux dépenses, conduira l’AVS à la ruine en quelques années. Dès 2017, son déficit de répartition s’élèvera de nouveau à 1 milliard de francs par an. En 2030, il sera déjà de 3 milliards, cinq ans après de 7 milliards et il atteindra rien moins que 12 milliards – par année – en 2045. Dès la moitié de la décennie 2020, des mesures d’assainissement supplémentaires devront être prises. A partir de 2030 au plus tard, la pression en faveur d’un relèvement rapide de l’âge de la retraite va se renforcer considérablement. Même le relèvement à 67 ans de l’âge de la retraite pour les hommes et les femmes ne suffirait pas à combler le trou financier annuel qui se creusera dès le milieu les années 2030. A moyen terme déjà, une hausse sensible de la TVA ou des ponctions salariales deviendront indispensables. Les rentiers d’aujourd’hui, ainsi que les générations jeunes et les suivantes, elles surtout, seront impitoyablement pénalisés.

Renseignements