Risques accrus pour la santé physique, mais la peur de perdre son emploi reste faible

20 août 2014,  Nouvelles

Les conditions de travail virtuellement dangereuses pour la santé constituent un risque sanitaire. La dernière enquête sur la santé de l’Office fédéral de la statistique le démontre également et ses résultats peuvent servir à sensibiliser les employeurs à leurs responsabilités dans le domaine de la sécurité au travail et de la protection de la santé. En ce qui concerne les contraintes psychiques, on note toutefois que la crainte de perdre son emploi demeure faible.

L’Office fédéral de la statistique réalise régulièrement une enquête auprès des personnes actives sur le thème du travail et e la santé. Dans le cadre de l’Enquête suisse sur la santé 2012, un peu plus de la moitié des personnes interrogées ont répondu qu’elles étaient exposées à un risque physique. Cela représente 10 pour cent de plus qu’en 2007. La crainte de perdre son emploi n’a par contre pas augmenté depuis 2007 et demeure inférieure à 15 pour cent. Pour ce qui concerne la santé psychique des salariés, il est intéressant de relever que les personnes qui craignent de perdre leur poste font état deux fois plus souvent de contraintes psychiques que celles qui n’ont aucune crainte à ce sujet.

Il est certain que les conditions de travail mettant en danger la santé représentent un risque sanitaire réel. Pour l’interprétation des résultats de l’enquête, il faut cependant observer que les études transversales ont une représentativité limitée. Ces résultats peuvent toutefois servir à sensibiliser les employeurs à leurs responsabilités légales et entrepreneuriales dans les domaines de la sécurité et de la santé au travail. Les employeurs sont tenus de prendre des mesures visant à empêcher les accidents et maladies professionnels et à protéger leurs collaborateurs des contraintes physiques et psychiques néfastes. L’enquête est également précieuse car elle peut pointer des tendances et des risques nouveaux en matière de sécurité au travail et de protection de la santé.