Please activate JavaScript!
Please install Adobe Flash Player, click here for download

Rapport-annuel-2014-epaper

editorial 2 | 3 rÉForMe de la PrÉVoYaNCe VieilleSSe A côté de nombreux sujets touchant le marché du travail, l’exercice sous revue a été entièrement placé sous le signe de la réforme de la prévoyance vieil- lesse 2020. Dans le cadre de cette consultation, l’UPS a proposé une solution constructive. Au lieu de tout miser sur une seule carte avec un projet monolithique surchargé, la vision d’ensemble de la future prévoyance impose une fragmentation du projet en portions digestes subordonnées à des priorités claires. L’UPS a donc recommandé qu’on délibère sur deux projets centraux (voir détails à la page 15). Le Parlement a commencé à traiter le message fédéral correspondant, qui lui a été trans- mis le 19 novembre 2014 par le Gouvernement. l’aNNÉe de la ForMatioN ProFeSSioNNelle A mi-septembre de l’exercice sous revue s’est dé- roulé le remarquable championnat phare de la for- mation professionnelle: « Swiss Skills Berne 2014 ». Septante championnats de maîtrise ont eu lieu dans ce cadre et plus de 130 métiers y étaient re- présentés. Les «Swiss Skills Berne 2014» reflétaient la diversité de la formation professionnelle sous toutes ses facettes. En tant que partenaire d’alli- ance dans le projet stratégique « Renforcement de la prévoyance professionnelle », l’UPS s’est enga- gée sur les questions de financement de la forma- tion professionnelle supérieure et pour un meilleur positionnement de celle-ci dans le système de forma- tion, sur le marché du travail et dans la société. Le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) a été chargé de présenter une proposition concernant le subventionnement des cours de préparation aux examens profession- nels fédéraux et des examens professionnels fédé- raux supérieurs, sur quoi la procédure de consulta- tion concernant la révision partielle correspondante de la loi sur la formation professionnelle a été lan- cée en janvier 2015. UN SÉiSMe MoNÉtaire aGGraVe l’iNSÉCUritÉ ProGraMMatiQUe Le 15 janvier 2015, la Banque nationale suisse a déclenché un petit séisme monétaire en décidant de supprimer le cours plancher de Fr. 1.20 pour un euro. La revalorisation massive du franc qui s’en est suivie a brusquement renchéri les produits et services suisses par rapport à l’étranger. L’écono- mie d’exportation a perdu d’un coup sa compétiti- vité de prix et subi ici et là des pertes comptables non négligeables. Mais le renforcement du franc laissera aussi des traces dans l’économie intérieure. Le franc fort devrait donc rester en 2015 un sujet de préoccupation majeur – encore que pas forcé- ment le seul. La suppression du taux plancher est intervenue dans un climat de reprise hésitante de l’économie mondiale et d’un fléchissement du dynamisme in- térieur. L’acceptation par le peuple de l’initiative sur l’immigration de masse le 9 février 2014 sus- pend une épée de Damoclès sur les importants ac- cords bilatéraux qui nous lient à l’Union europé- enne, sans compter les risques géopolitiques qui continuent de s’accumuler en ce début d’année. Mais la nouvelle réalité de politique monétaire éclipse encore les autres développements et sujets d’incertitude. ÉtoFFeMeNt dU PerSoNNel et reNForCeMeNt de l’orGaNiSatioN A la fin de 2014, le programme de renforcement du secrétariat et les transformations engagées suite à des départs à la retraite ou à des changements de fonction ont pu être menés à bien. De plus, la communication de l’association a été redéfinie sur de nouvelles bases et une révision totale des sta- tuts a été adoptée. L’Union patronale suisse est bien préparée à affronter les défis à venir. En outre, l’accroissement toujours réjouissant de son socié- tariat renforce la représentativité de ses membres et sa légitimité. Nous vous remercions chaleureu- sement pour ce soutien. Valentin Vogt, président Roland A. Müller, directeur

Sommaire des pages