Please activate JavaScript!
Please install Adobe Flash Player, click here for download

Rapport-annuel-2014-epaper

sécurité et santé au travail 22 | 23 Les employeurs suisses accordent une grande at­ tention à la sécurité et à la protection de la santé au travail, comme le prouvent le temps et l’argent qu’ils investissent dans ce domaine: chaque année, ils financent des mesures de prévention à hauteur de quelque 110 millions de francs. Qu’elles décou­ lent d’une obligation légale ou qu’elles soient dé­ cidées sur une base facultative, les mesures de sé­ curité et de protection de la santé au travail mises en œuvre doivent toujours tenir compte des critères suivants: praticabilité, simplicité et nécessité. L’Union patronale suisse (UPS) est représentée dans plusieurs commissions et groupes de travail au niveau national. Il apparaît de plus en plus im­ portant d’opérer une distinction claire et précise entre les maladies professionnelles relevant de la responsabilité directe des employeurs et les autres troubles de la santé qui ne sont pas imputables à l’exercice d’une activité professionnelle. Compte tenu des maigres ressources à disposition pour des mesuresdepréventionetdel’évolutiondesrisques dans le monde du travail, le système de prévention concernant la sécurité et la protection de la santé au travail doit être résolument axé sur l’efficience, l’efficacité, la transparence et l’adaptabilité. PriOrités en MatiÈre De PréventiOn Des acciDents En 2014 également, l’accent a été mis sur la parti­ cipation à la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST), au sein de la­ quelle l’UPS est représentée avec voix consultative. Au cours de l’année sous revue, la CFST a fixé les priorités suivantes: ■ En juillet 2014, la CFST a été chargée par le Con­ seil fédéral de promouvoir à titre d’essai pilote une meilleure coopération entre les organes d’ap­ plication. Il est également prévu qu’elle passe des accords de prestations avec ceux­ci afin d’assu­ mer sa tâche de coordination avec une efficacité accrue. Une grande partie de l’année 2014 a dès lors été consacrée à l’établissement, à la formu­ lation et à la signature de ces mandats de pres­ tations entre la CFST et les organes d’application. ■ En octobre 2014, la 15e Journée suisse de la sécu­ rité au travail (JSST) placée sous le titre «Risques psychosociaux, risque d’accident?» a réuni à Lu­ cerne pas moins de 350 cadres et acteurs de la sécurité au travail et de la protection de la santé. ■ La CFST Box, l’instrument d’information en ligne développé par la CFST dans le cadre de la cam­ pagne de «Prévention au bureau», a été primée à deux reprises: à Zurich, où le jury des Best of Swiss Web Awards lui a décerné la récompense « Argent » dans la catégorie Public Affairs et à Francfort, où elle a reçu, à l’occasion du Festival international des médias de la prévention qui s’est tenu dans le cadre du Congrès Mondial sur la Sécurité et la Santé au travail, le prix «Inter­ national Media Award» dans la catégorie Multi­ médias. ■ En octobre 2014, la CFST a approuvé la solution par groupe d’entreprises propre à la Confédéra­ tion et applicable à la sécurité au travail et à la protection de la santé mise au point par l’Office fédéral du personnel. Cette solution est axée sur les besoins spécifiques de l’administration fédé­ rale. ■ La CFST a suivi avec le plus grand intérêt l’évo­ lution du paysage suisse de la formation et a éla­ boré, conjointement avec l’Association faîtière suisse pour la formation professionnelle supé­ rieure en matière de protection de la santé et de sécurité au travail, les bases pour la mise en place d’un examen professionnel avec brevet fédéral pour les chargés de sécurité. ■ En décembre 2014, la CFST a élu à l’unanimité Mme Carmen Spycher au poste de secrétaire prin­ cipale. Le 1er juin 2015, celle­ci succédera à Serge Pürro, qui partira à la retraite. SÉCURITÉ ET SANTÉ AU TRAVAIL Jürg Zellweger jusqu’au 31 août 2014 Philipp c. Bauer dès le 1er septembre 2014

Sommaire des pages