«Non au démontage de l’AVS»

17 juillet 2017,  Revue de presse

La réforme Prévoyance vieillesse 2020, avec l’extension inutile de l’AVS qu’elle prévoit même en faveur des riches, aura des effets désastreux sur les finances de l’AVS. Elle rend aussi la prévoyance professionnelle encore plus compliquée et plus opaque pour les assurés du fait de sa nouvelle réglementation du montant de coordination et de la nécessité d’un double compte témoin pour la génération transitoire. Aux PME surtout, la réforme proposée promet de lourdes et coûteuses contraintes administratives.

Le commentaire de Martin Kaiser est paru dans le magazine «kmuRUNDSCHAU». Il est disponible dans son intégralité en PDF.