Echos de la JOURNEE DES EMPLOYEURS 2017 dans les médias: numérisation et appel présidentiel

23 juin 2017,  Nouvelles

Cette année, la JOURNEE DES EMPLOYEURS a été placée sous le thème clé de la numérisation. Mais dans certains journaux, ont aussi fait les grands titres les propos du président de l'UPS, qui a critiqué le Parlement et le Conseil fédéral. Propos que, la présidente de la Confédération, invitée, n'a pas laissés sans réponse dans son allocution.

«Si Valentin Vogt avait confié à l’invité Alexandre Saubot le soin d’inaugurer la partie discursive de la JOURNÉE DES EMPLOYEURS qui s’est tenue hier à Lausanne, ses propos auraient sans doute paru moins durs» – ainsi débute le compte rendu du Tages-Anzeiger sur cette rencontre annuelle du patronat. Le «Tagi» rapporte que M. Saubot, vice-président du MEDEF (mouvement des entreprises de France), a tressé force couronnes à la politique suisse du marché du travail et à notre économie. Le journal a donc trouvé ces louages «surréalistes», venant après les propos du président des employeurs suisses Valentin Vogt, qui a dit «pis que pendre» de la place économique suisse. Pour le Tages-Anzeiger, M. Vogt a reproché au Conseil fédéral et au Parlement de «ne s’intéresser qu’aux questions de redistribution, de sacrifier à la fièvre réglementaire et de remettre aux calendes grecques le règlement des problèmes structurels». Bref, l’analyse du président a fait au «Tagi» l’effet d’un «discours de colère». Pour ceux qui souhaitent juger par eux-mêmes, nous en recommandons la lecture dans sa version originale.

Le journal ajoute que Doris Leuthard, présidente de la Confédération, a répondu aux critiques du président des employeurs. «Mme Leuthard», écrit-il, «a reproché à l’économie de recruter abondamment de la main-d’œuvre étrangère même dans les branches à fort taux de chômage. Elle a aussi invité les représentants de l’économie à faire valoir leurs propres idées et à tracer des lignes rouges». Le thème essentiel de cette JOURNÉE DES EMPLOYEURS – la révolution numérique – n’a cependant trouvé aucune place dans le compte rendu du Tages-Anzeiger.

En revanche, la Télévision suisse a questionné l’orateur invité Stephen Vaterlaus, responsable du projet de réforme CH2048, chargé par l’Union patronale suisse d’étudier les tenants, aboutissants et perspectives de la numérisation. M. Vaterlaus part de l’idée que de nouveaux métiers naîtront de cette révolution. «Le passé nous apprend que les inventions ne font pas que détruire des emplois et qu’elles peuvent aussi en créer de très nombreux», a-t-il lancé au journal télévisé. Et le spécialiste d’ajouter que le défi consistera à adapter les qualifications à l’évolution des besoins. Pour sa part, Valentin Vogt a souligné les opportunités offertes par la numérisation aux employeurs comme aux travailleurs, ceux-ci bénéficiant du fait que les employeurs «numérisés» peuvent offrir de nouveaux emplois.

Reportage du journal télévisé sur la JOURNÉE DES EMPLOYEURS:

L’émission «10vor10» a également tendu ses micros aux chefs d’entreprises pour leur demander ce qu’ils font pour faciliter le travail de leurs employés par des températures caniculaires:

Election de 10 nouveaux membres du Comité
Ont pris part à la JOURNÉE DES EMPLOYEURS quelque 150 représentants de l’économie, du monde politique et de l’administration, ainsi que plusieurs journalistes, afin d’évoquer les conséquences et les défis de la numérisation. Avant cette rencontre, les membres de l’Union patronale suisse s’étaient retrouvés pour élire les nouveaux représentant(e)s que voici au Comité de l’association.

  • Marcel Delasoie, La Fédération suisse romande des entreprises de plâtrerie-peinture (FREPP)
  • Claudia Di Giuseppe, CHOCOSUISSE – Fédération des fabricants suisses de chocolat
  • Lukas Gähwiler, Association patronale des banques en Suisse
  • Nadine Gembler, CI CDS Communauté d’intérêt du commerce de détail suisse
  • CN Franz Grüter, ITCswitzerland
  • Markus Lehmann, SIBA Verband Schweizerischer Versicherungsbroker
  • CN Fabio Regazzi, AITI Associazione Industrie Ticinesi
  • François Rohrbach, Groupement des Entreprises Multinationales (GEM)
  • Valérie Schelker, La Poste Suisse SA
  • Rolf Zehnder, H+ Les hôpitaux de Suisse

L’assemblée des délégués a également accepté le rapport annuel des employeurs pour l’année 2016.