Retournement de tendance sur le marché des places d’apprentissage

4 juillet 2017,  Nouvelles

Pour la première fois depuis cinq ans, le nombre de jeunes intéressés par un apprentissage repart à la hausse. Cette tendance devrait se maintenir dans les années à venir, ce qui est une bonne nouvelle au regard du manque de personnel qualifié. À travers des offres attrayantes, il s’agit de convaincre les jeunes et leurs parents de la voie de la formation professionnelle.

Le baromètre des places d’apprentissage réalisé au printemps 2017 montre que, cette année encore, l’offre de places d’apprentissage dépasse la demande des jeunes en la matière. Près de 79 000 places d’apprentissage sont proposées par les entreprises pour 71 000 jeunes aspirant à une formation professionnelle initiale. L’offre excédentaire, soit 8000 places d’apprentissage, a cependant baissé par rapport au printemps 2016, où 13 000 places d’apprentissage étaient vacantes. Cet écart, qui s’était creusé ces cinq dernières années, pourrait sensiblement se réduire à l’avenir, voire aboutir à une pénurie de places d’apprentissage, ce qui n’est évidemment pas souhaitable.

Selon le scénario de référence de l’Office fédéral de la statistique, le nombre croissant – pour des raisons démographiques – de jeunes en fin de scolarité fera augmenter le nombre d’apprentis de 1re année de 8 % entre 2018 et 2025. Les effectifs d’apprentis seront alors 6 % plus élevés qu’en 2015. Cela étant, il faut s’attendre à de grandes différences au niveau des titres décernés selon les branches. Dans les activités sociales, la santé ainsi que les technologies de l’information et de la communication, les certificats devraient connaître une forte hausse. Dans l’industrie de transformation, l’agriculture et la construction en revanche, leur nombre baissera sans doute. Dans le grand secteur de l’économie et administration, un léger repli est à prévoir.

Face à la pénurie croissante de main-d’œuvre qualifiée, ce renversement de tendance qui promet bien plus de jeunes sortant de l’école dans les années à venir est une bonne nouvelle. Offrir des formations professionnelles initiales de qualité est donc d’autant plus important pour les entreprises, afin d’attirer les jeunes à soi ou de les orienter vers un métier précis, mais aussi afin d’inspirer de l’enthousiasme pour un certain secteur d’activité ou une branche toute entière.