La solution proposée pour les titres en anglais des diplômes de la formation professionnelle recueille l’approbation

La Confédération veut améliorer la traduction anglaise des diplômes de la formation professionnelle. L’objectif est de faciliter la vie aux candidats à un poste sur le marché de l’emploi mondial et de permettre aux entreprises internationales de mieux communiquer les qualifications de leurs collaborateurs. Les recommandations dans ce sens formulées par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) ont obtenu l’adhésion du plus grand nombre – également au sein de l’Union patronale suisse.

Le système suisse de la formation professionnelle constitue une exception en comparaison internationale. En effet, il est fortement axé sur la pratique. Outre la formation professionnelle initiale, il englobe également un large éventail de filières de formations du degré tertiaire, dans le cadre de la formation professionnelle supérieure. De ce fait, les titres des diplômes de la formation professionnelle sont difficilement comparables avec les titres des systèmes de formation dominés par les hautes écoles. C’est pourquoi des solutions bien pensées sont nécessaires pour créer la transparence et garantir la comparabilité des diplômes.

Les éléments centraux de la proposition du SEFRI sont les suivants:

  • La principale composante de la traduction, évidente dans la formation professionnelle, est la «désignation professionnelle» proprement dite, telle que «spécialiste en ressources humaines». Cette désignation et sa traduction incombent aux organes responsables qui se qualifient eux-mêmes d’associations professionnelles.
  • La deuxième composante est la «désignation du diplôme» proprement dite. Elle rend compte de la reconnaissance par l’Etat, du niveau de formation, du type de formation et, le cas échéant, de l’institution qui décerne le titre.
  • L’adjonction «certified» (éventuellement «licenced») ainsi que «federal» permet de souligner la reconnaissance par l’Etat.
  • Etant donné que la formation professionnelle supérieure est un type de formation du niveau tertiaire qui n’est pas connu sur le plan international, le niveau de formation «Higher Education» devrait être souligné.
  • La traduction actuelle de la formation professionnelle supérieure («Professional Education and Training PET») devrait être mieux rendue par «Professional Education». L’adjonction «Training» ne correspond pas à l’exigence de formation professionnelle supérieure.

En application de ces principes, le diplôme de spécialiste en ressources humaines avec brevet fédéral pourrait être traduit par «Certified HR Specialist with Federal Diploma of Higher Education» – ou en abrégé pour l’usage courant: «Certified HR Specialist». Par analogie, un responsable diplômé en ressources humaines pourrait porter à l’avenir le titre de «Certified HR Manager with advanced Federal Diploma of Higher Education». Les titres professionnels dans les langues nationales sont et resteront cependant protégés et contraignants. Les traductions en anglais sont utilisées officiellement dans les suppléments prévus aux diplômes et les commentaires des certificats, qui pourraient aussi inclure d’autres informations importantes, telles que le type de formation ou des indications sur la spécification du niveau de formation.

Le sondage mené à l’interne par l’Union patronale suisse (en allemand) a mis en évidence le besoin, en particulier dans les branches tournées vers l’étranger, de traductions uniformisées et plus claires des titres des diplômes de la formation professionnelle et il confirme le bien-fondé de la démarche engagée par le SEFRI.